Du nouveau chez les Miss

Depuis quelques temps, les badauds du Caillou peuvent admirer Miss Calédonie 2014 dans les rues, sur du 4 mètres sur 3. « Puisqu’il ne lui manque que la parole, je parlerai pour lui », peut-on lire alors que la Miss, élue Ambassadrice de la cause animale par le gouvernement calédonien, tient dans ses bras un petit toutou ou un chatounet, selon les affiches. C’est choupinou.

Pendant ce temps, à presque 16.000 kilomètres, une autre Miss – une ancienne Miss pour être exacte – partage un poème sur son compte Instagram. Aux yeux de certains, c’est tout sauf choupinou cette fois. 

Petite leçon de communication et, faisons d’une pierre deux coups, de géographie.

Pour Miss Calédonie, dont on revoit le joli visage depuis l’élection de Miss France au mois de décembre dernier, et au cours de laquelle elle avait terminé sixième Dauphine, sa réapparition provoque des émules au sein de la blogosphère calédonienne. Dernière nouvelle en date (enfin qui date déjà de plusieurs jours, ce qui au regard du net signifie : hyper-dépassé, archi-périmé) : la Miss serait en couple et le site Calédosphère publie des photos de la belle, paparazzée avec son cher et tendre, au bord de la piscine d’un hôtel de Nouméa.

Côté subversif, on a vu mieux. Bon, on sait bien que d’après le règlement des Miss, ces gardiennes de la vertu doivent être célibataires et sans enfant. On en fait tout un plat quand il s’agit de Miss France. Pas sûr que ce soit vraiment une info quand il s’agit d’une Miss régionale…

Enfin, vous m’ôterez sans doute les mots du clavier : passionnant. Surtout qu’il s’agissait en fait d’un « fake » (je traduis : une fausse information), destiné à créer le buzz sur Calédosphère (je traduis : à faire parler de Calédosphère).

En ce qui concerne l’autre Miss – enfin ancienne Miss-, pas de fake dans l’air et ce n’est pas la blogosphère qui s’agite là-bas, dans son pays, mais les tribunaux.

L’affaire commence l’été dernier. Le poème posté par Merve Büyüksaraç, Miss Turquie 2006, sur son compte Instagram, n’a pas été  du goût du grand chef Tayyip (autrement dit, le président de la République turque, Recep Tayyip Erdoğan). Accusée d’insultes contre un fonctionnaire, l’ex-miss risque jusqu’à quatre ans de prison.

Le post incriminé reprenait les paroles de l’hymne national turc (Istiklâl Marşı, la Marche de l’Indépendance) et se moquait d’Erdogan et de son opportunisme. Rapidement effacé du compte Instagram, il était apparemment une reprise d’un texte « Le poème du chef » (« Büyük Usta »), précédemment publié par l’excellent magazine satirique Uykusuz.

 Lors de sa comparution il y a deux jours devant un tribunal d’Istanbul, Merve Büyüksaraç a declaré : “Je l’ai partagé parce qu’il me semblait drôle. Je n’avais aucune intention d’insulter le président Erdogan. » Mais pour les procureurs, le post partagé dépasserait les limites de la liberté d’expression et excèderait les limites de la critique.

Il y a des endroits où on aime bien les klébards et les patte-pelus. Il y en a d’autres où on n’aime pas les gens, surtout ceux qui rient.

Le Logdu

p.s : Je n’ai pas en ma possession le texte « Le poème du chef » du magazine Uykusuz. Je partage avec vous sa couverture de mai 2013 pour que vous vous fassiez une idée.

Couverture d'Uykusuz : La première ligne fait référence à la strophe originale de l’hymne turc : "Les minarets sont nos baïonnettes", et le mot "Minarets" est remplacé par "gratte-ciels". La dernière ligne fait référence à la strophe "Les croyants sont nos soldats", et le mot "croyants" est remplacé par "consommateurs".

Couverture d’Uykusuz : La première ligne fait référence à la strophe originale de l’hymne turc : « Les minarets sont nos baïonnettes », et le mot « Minarets » est remplacé par « gratte-ciels ». La dernière ligne fait référence à la strophe « Les croyants sont nos soldats », et le mot « croyants » est remplacé par « consommateurs ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s